Ceci est un grand fourre-tout

Je trouve ma vie passionnante. Vraiment. Il se passe trop de chose pour moi.
Et j’aime écrire.
Parfois j’ai envie d’écrire sur ma vie, sans pour autant que tout soit liés ou qu’il ait une logique, ou qu’on puisse comprendre, ou que je doive me justifier. J’écris c’est tout. J’écris ce qui me vient.
Ceci est donc mon fourre-tout. Des récits de ma vie. Des extraits. Pas de fil rouge. Pas, non-plus, de parution régulière.

Flamboyant

Décembre est à ma porte. Le rouge des letchis mûrs se mariera à celui des fleurs de flamboyant et les températures monteront jusqu'à des nombres vertigineux qui inspireront sensualité et passion aux réunionnais. Les femmes seront belles dans leur tenus légères aux couleurs chatoyantes, les hommes exhiberont leur musculature sous des marcels moulants ou torses nus, et l'univers suivra son cours: de nombreux bébés naîtront en août et en septembre. Décembre est à ma porte. Le volcan menace d'entrer en éruption et de déverser ses torrents de lave sanguine, dégoulinants (...)

L'expression de ma féminité.

J'ai fais un rêve très étrange ce matin. Je portais une robe avec mes Doc's noires. Mes cheveux étaient coiffés. J'avais cessé de dénigrer mon apparence, ou du moins j'avais pris le temps de m'en occuper, et soudain j'avais retrouvé cette même confiance en-moi qui m'animait lors de mon été en France, celle-là même qui attirait le regard d'autrui et me faisait me sentir belle, celle-là même qui avait tant plût à Peter. Vendredi, David et moi on s'est réconciliés sur l'oreiller. Ça faisait longtemps qu'on avait pas fait l'amour ensemble et ça nous a été extrêmement (...)

La date de péremption.

Parfois, je pense à comment je vais rompre avec David. Je sais d'ors et déjà que lui et moi avons une fin; je l'ai personnellement décidé. Un jour il faudra bien que ça arrive, parce qu'un jour je partirai de mon île pour retrouver Peter, et ce jour je ne pourrai emporter personne dans mes valises. Je me présenterai seule face à celui que j'aime et lui se sera délaissé du poids de sa copine. Les examens finaux: c'est ça la date butoir. Je le suivrai amoureusement jusqu'à ce qu'il ait son diplôme, je le motiverai, je prendrai soin de lui et ferai en sorte qu'il donne le (...)

Je n'ai plus le droit de dire "Bonjour"

J'étais dans les bras de David. Un rouquin est passé près de nous, et ce rouquin je l'ai jadis aimé. Je lui ai fait la bise, il a serré la main de mon fiancé et s'en ai allé. Il y a quelques mois, il aurait sûrement craché à la figure de mon chéri, avant de le démolir. Il y a quelques mois, il avait été fou de rage de me voir avec David après que j'eus rompu, il en était arrivé à le menacer sérieusement. Il y a quelques mois, ça avait été la guerre et moi j'avais pour mission de ramener la paix dans le chaos que j'avais provoqué. A présent, les choses vont (...)

Éva-I

Il y a chez cette fille quelque chose d'attirant, de fascinant. Elle ne le sait probablement pas mais je l'observe. De loin, de très loin, j'apprends à la connaître, je me renseigne sur elle, j'épie sa vie. C'est excitant, elle ne se doute de rien. Aujourd'hui, après avoir pensé à Peter, j'ai longuement pensé à elle et j'ai eu mal pour ça. Lorsque Peter et moi discutons, elle n'existe plus, David non-plus. C'est comme lors de notre rencontre: il ignore tout de mon fiancé et je pense parler à un célibataire. On fait connaissance, on s'amourache l'un de l'autre, on tait les (...)

La froideur.

Toute ma famille m'a semblée froide envers David hier soir. Je ne sais s'il a fait mauvaise impression ou si c'est moi qu'on a jugé à mal pour l'avoir invité à un repas familial (ce qui serait un comble; je suis chez moi tout de même). Personne ne lui a adressé la parole, or-mis Grand-mère. Elle l'aime beaucoup je crois, plus qu'elle ne m'aime moi. Moi j'étais contente qu'il soit là; la dengue m'a mise chaos et je me suis reposée un temps sur lui. Première fois que je présente quelqu'un à ma famille. Je m'attendais à mieux de leur part, mais aussi de celle de mon fiancé: lui (...)

Peter-I

Je crois que c'est lui qui me rend malade. 3 semaines sans nouvelles. 2 semaines que j'enchaîne les problèmes de santé. Grippe. Crise d'allergie. Blocage de dos. Angine. Extinction de voix. Et David est là à prendre soin de moi et à me dorloter. Ça fait du bien. C'est fou comme je l'aime. Mais on s'aime comme des ados, on rigole ensemble, on fait l'amour, on prend soin l'un de l'autre, on se taquine,... Parfois on rêve... Il veut m'épouser et me faire pleins de bébés. Je dirai jamais non pour des enfants, mais le mariage, c'est un peu trop exiger de moi. Pourtant je lui avais (...)