Ceci est un grand fourre-tout

← Retour au journal

octobre 2015

Éva-I

Il y a chez cette fille quelque chose d'attirant, de fascinant. Elle ne le sait probablement pas mais je l'observe. De loin, de très loin, j'apprends à la connaître, je me renseigne sur elle, j'épie sa vie. C'est excitant, elle ne se doute de rien. Aujourd'hui, après avoir pensé à Peter, j'ai longuement pensé à elle et j'ai eu mal pour ça. Lorsque Peter et moi discutons, elle n'existe plus, David non-plus. C'est comme lors de notre rencontre: il ignore tout de mon fiancé et je pense parler à un célibataire. On fait connaissance, on s'amourache l'un de l'autre, on tait les (...)

Je n'ai plus le droit de dire "Bonjour"

J'étais dans les bras de David. Un rouquin est passé près de nous, et ce rouquin je l'ai jadis aimé. Je lui ai fait la bise, il a serré la main de mon fiancé et s'en ai allé. Il y a quelques mois, il aurait sûrement craché à la figure de mon chéri, avant de le démolir. Il y a quelques mois, il avait été fou de rage de me voir avec David après que j'eus rompu, il en était arrivé à le menacer sérieusement. Il y a quelques mois, ça avait été la guerre et moi j'avais pour mission de ramener la paix dans le chaos que j'avais provoqué. A présent, les choses vont (...)

La date de péremption.

Parfois, je pense à comment je vais rompre avec David. Je sais d'ors et déjà que lui et moi avons une fin; je l'ai personnellement décidé. Un jour il faudra bien que ça arrive, parce qu'un jour je partirai de mon île pour retrouver Peter, et ce jour je ne pourrai emporter personne dans mes valises. Je me présenterai seule face à celui que j'aime et lui se sera délaissé du poids de sa copine. Les examens finaux: c'est ça la date butoir. Je le suivrai amoureusement jusqu'à ce qu'il ait son diplôme, je le motiverai, je prendrai soin de lui et ferai en sorte qu'il donne le (...)